VDM Télé connectée

Etape 1, il branche la TV connectée. Noël, famille, 7 gamins de 7 à 14 ans.

Etape 2: l’écran est grand, on regarde en très grand. On s’assoit tous en famille devant la TV connectée.

Etape 3: les gamins suggèrent une video sur YouTube d’un web-humoriste où l’on parle de sodomie.

Etape 4: on a la honte en famille, devant cet écran très grand de TV très connectée.

 

3 commentaires

  1. Ahhh la pedopornographie et la protection de l’enfance contre le vice !!!!

    L’argument habituel des censeurs et flirteurs du net…

    Vous ne pourriez pas être honnêtes de temps en temps et avouer que ce qui vous motive, c’est la préservation d’un modèle économique basé sur l’organisation de la rareté et le rationnement du public afin de lui faire cracher un maximum de pognon…

    Quand on sait que Canal+ à construit son succès sur le porno du premier samedi du mois. À cette époque, vous ne vous inquiétiez pas tellement de savoir qui était devant l’écran…

  2. Renseigne-toi avant d’hurler, Don Quichote.

    Les oeuvres sont rares. La valorisation de ces dernières ne fonctionne QUE sur l’organisation de la rareté. Je crois qu’on passe notre temps à l’expliquer. Il n’y a aucun secret, aucun tabou là-dessus. C’est même là-dessus que le cinéma arrive à se financer. La seule différence entre les US et nous, c’est que là-bas, ce sont des grosses Majors au marketing mondial qui gèrent le rationnement de leurs oeuvres. En France, le « rationnement » a été détourné pour préfinancer le système. Le système est très ouvert. Si t’as 5M, tu te payes ton film français. Y a 400 projets nouveaux par an. N’hésite pas.

    Je te laisse ton couplet pedopornofiloucrate. J’achète avec plaisir tous les pornos dont le groupe a besoin. Tu sais bien que la TV connectée pose d’autres soucis de protection des gamins que l’unique porno mensuel diffusé après minuit en double cryptage.

    Merci du passage.

  3. Sans nier le problème, majeur, et pour détendre l’atmosphère, j’ai eu la même sensation de honte en famille l’année dernière. Mais ma télé n’était pas connectée et je regardais une chaîne publique… « Les Années Bonheur » de Patrick Sébastien, le sketch de Bigard s’appelait « Le Lâcher de salopes » … Joyeuses fêtes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s