La chronologie des médias pour les nuls (épisode 43).

La presse s’est fait l’écho des discussions en cours sur la chronologie des médias. Comme souvent, de grandes confusions de concepts demeurent chez quelques esprits pourtant habituellement éclairés.

Ainsi, on ne discute pas de la chronologie des médias mais de ces modalités. Je ne vais pas répéter un propos déjà tenu sur ce blog, mais partout où le cinéma génère un peu d’argent, c’est grâce à une chronologie d’exploitation qui permet de prélever des préfinancements amonts et/ou de dégager des recettes aval. Ce constat me semble partagé par tous ceux qui participent aux réunions actuellement tenues sous l’égide du CNC (SACD, ARP, etc).

Second scoop, cette chronologie existe ailleurs. La spécificité française est qu’elle y prend la forme de délais institutionnalisés par un accord interprofessionnel, le tout étant adossé à des obligations de financement du cinéma. Il est toujours triste de lire les commentaires de quelques observateurs neo-geeks contre notre chronologie et de constater leur silence radieux sur le financement des films.

In fine, les chaînes de télévision insistent pour avoir quelques avantages de fraîcheur pour diffuser les films qu’on leur impose de financer.

Et d’ailleurs, quels sont les bénéfices tant attendus de la SVOD ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s