Screenings 2012: où va la fiction américaine ?

Il est difficile de commenter cette grande messe commerciale de  la série américaine qu’on appelle les Screenings. Les chaînes de télévision veulent garder leurs appréciations pour elles-même. Mais, comme d’autres, on peut tirer quelques constats simples et presque consensuels

1. Les Américains ont envie de rire. Et nous avons bien ri avec eux. Sitcoms ou comédies, les séries d’humour étaient nombreuses et souvent réussies. Quelques 29 nouveautés débouleront dans les grilles américaines à l’automne prochain.

2. Scénaristes et producteurs ont aussi décidé de maltraiter le rêve familial américain: mères-célibataires, familles disruptives, gay-parentalité, adultère, familles recomposées, mariage raté, adolescence rebelle, etc. Tout y est passé.

3. Corollaire du constat précédent, la femme était à l’honneur. Héroïne volontaire ou mal gré elle, la femme était centrale dans nombre de nouvelles séries.

4. L’industrialisation du système semble essouffler les talents. La créativité se loge désormais aussi hors des traditionnels networks.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s