De la mixité, la vraie.

Dans le cinéma français, on retrouve une certaine dose d’entre-soi – l’expression est à la mode. Elle n’est pas plus importante qu’ailleurs en France. Sauf que le cinéma a une importance symbolique plus forte. Il peut figer des clichés.

Ainsi en va-t-il du choix des acteurs, du marquage sociologique des protagonistes, du prénom des personnages, de la couleur de peau des castings, de la localisation géographique des histoires. Le cinéma, surtout français, est bien moins caricatural que d’autres. Notre industrie est l’une des rares à partager son écosystème avec de nombreux pays grâce des accords de coproduction.

Il y a aussi bien sûr des films français très exemplaires; ou d’autres pour lesquels ces interrogations sont inopérantes.

Mais il y en a d’autres où l’on en enrage de constater que rien ne change alors que tout aurait pu changer, qu’il suffisait de peu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s