Pourquoi regarder Dirty Harry en 2014 ?

Il se passe quelque chose d’un peu lourd, quelques milliards de videos regardées chaque mois ailleurs que sur nos écrans traditionnels. Certes, il manque parfois le soin d’une fiction au long cours, l’argent du développement d’un scénario et que sais-je encore. Mais il y a des choses formidables, et quotidiennes.

Cette explosion nous interroge, notamment sur notre capacité à transmettre la culture, évidemment le cinéma.

La transmission de la cinéphilie est un long combat. Il y a trente et quelques années, nous pouvions espérer collecter ce qu’il fallait d’impressions cinéphiliques grâce à l’attrait de l’image sur grand écran, la frustration du manque d’images animées, le faible nombre d’écrans à notre disposition.

La génération Z, qui écrase déjà en agilité la précédente « Y », a le souci inverse. Il est presque existentiel. Elle doit trier et non chercher, comprendre ce qui fait sens et éviter de s’égarer. Sur Internet, quelques milliards de videos lui sont envoyées.

Aussi le plaisir est-il immense quand certains films passent le test de l’épreuve familiale.

Dirty Harry, film lent et troublant, qui fit polémique en son temps, fut de ceux-là.

En espérant que d’autres familles d’aujourd’hui parviennent également à accrocher la jeune génération.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s