2007

Un jour, un souvenir. Aujourd’hui, 2007

2007, année électorale.

Le MIPTV, puis Cannes, puis les Screenings de séries à Los Angeles sont devenus les rituels du printemps.

MIPTV

Puis voici le Congrès des Exploitants (septembre), les Rencontres de Beaune devenues celles de Dijon (octobre) les Cesar (février) et ses différentes pré-soirées d’hommages.

Le cinéma est une famille, l’audiovisuel une industrie.

« Mon meilleur souvenir de débats, outre les harangues de Luciana Castellina et Viviane Reding, Jack Ralite et Jack Valenti, c’est celui sur la langue de tournage que j’avais organisé pour faire face, déjà, à la demande croissante de tournage en anglais motivée par des intérêts financiers, loin tellement loin des visions artistiques des réalisateurs.

Pendant tout le débat, les créateurs de plusieurs pays d’Europe rappelèrent que tourner dans leur langue était un plaisir, et en anglais une corvée imposée par des nécessités de financement.

La conclusion du Commissaire européen Jean Dondelinger allait de soi, mais sûrement passablement éméché et n’ayant pas suivi les interventions des réalisateurs, il avança qu’il avait tout compris et que  la langue de tournage n’avait aucune importance.

Claude Berri sortit comme un diable de sa boîte et l’apostropha durement, en lui disant que comme d’habitude la Commission européenne disait aux cinéastes qu’elle les avait compris, tout en proposant exactement le contraire de leurs souhaits.

25 ans après rien n’a changé, et c’est peut-être le plus inquiétant. »

Pascal Rogard, à l’occasion des 25 ans des Rencontres de l’ARP, en 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s