2016, une année brute.

Il parait qu’il ne faut pas regretter 2016.
Ce fut pourtant une année brutale.

 

 

Parce qu’on a eu ceci, ou cela.

Parce qu’on a pleuré des morts anonymes très proche qu’on ne connait pas …

 

 

Parce qu’on a pleuré des morts anonymes très loin qu’on ne connait pas …

 

… ou des célèbres que l’on appréciait.

 

Mais il y a 10 ans…

 

Ou il y a 20 ans…

 

Ou il y a un siècle…

Était-ce vraiment mieux ?

Non.

Bonne année à toutes et tous.

Et que celles et ceux que l’on a aimé restent en paix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s