Mais d’où vient l’inspiration des films français ?

Il y a quelques jours, nous avons passé en revue tous les projets de long métrages français, petits et grands, déposés ou annoncés pour l’année prochaine. Ils sont déjà plus de 350. Nous sommes en octobre de l’année d’avant.

La vision, à ce stade, est incomplète, brouillonne, bizarre.

Mais l’on voit déjà des thèmes anxiogènes – viol, séparation, euthanasie, excision, quête. Sans chercher la comédie facile à tout prix, on se cherche des explications à cette sinistrose qui ne s’avoue pas.

En temps de crise, le cinéma américain semble choisir l’exotisme et l’aventure, parfois sans mesure. Il interroge la fidélité, l’engagement, et autres valeurs. Il  dérape dans d’improbables histoires de super-héros si thématiques que même le geek que je suis ne les connais pas. Le cinéma français cherche l’émotion ou l’introversion dans d’autres territoires. Et la crise semble semble déteindre directement sur la masse des projets.

 

 

2 commentaires

  1. Pourquoi ne pas plutôt y voir une réflexion, un besoin de comprendre, besoin de vérité, de dénonciation. Parler plutôt qu’occulter, pour que certains actes ne se reproduisent pas – bon après, évidement, il faut voir le traitement de ces films, là…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s